01: LIGNES DIRECTRICES AU SUJET DE LA RÈGLE 50

Par Hollie Duncan, Curling, membre du conseil d’administration d’AthlètesCAN

Le 9 janvier 2020, le CIO a annoncé de nouvelles lignes directrices au sujet de la Règle 50 de la Charte olympique qui interdit aux athlètes de s’adonner à toute sorte de démonstration politique, religieuse ou raciale aux Jeux olympiques.

Le texte de la Règle 50 de la Charte olympique se lit comme suit : « Aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique. »

Les lignes directrices font suite à des protestations effectuées par des athlètes l’an dernier à l’occasion d’importantes épreuves sportives, notamment aux Jeux panaméricains à Lima et aux Championnats du monde FINA qui ont eu lieu à Gwangju. C’est la Commission des athlètes du CIO, en consultation avec les athlètes et le réseau mondial de commissions des athlètes, qui a élaboré les lignes directrices.

Tandis que la Règle 50 de la Charte olympique interdisait déjà aux athlètes de protester aux Jeux, elle ne donnait pas beaucoup de précisions à savoir ce qui constitue une « protestation ». Les nouvelles lignes directrices donnent des exemples, y compris « afficher des messages politiques sur des enseignes ou des brassards, s’agenouiller, refuser de suivre le protocole des cérémonies ou faire des gestes à connotation politique. »

Les protestations et les manifestations sont interdites à « tous les sites olympiques », y compris :

  • sur le terrain de jeu.
  • au village olympique.
  • pendant les cérémonies de remise des médailles.
  • pendant les cérémonies d’ouverture, de clôture et autres officielles.

Les athlètes ont l’occasion d’exprimer leurs points de vue de la façon suivante pendant les Jeux olympiques :

  • pendant les conférences de presse et les entrevues.
  • aux réunions d’équipe.
  • sur les médias sociaux ou dans les médias traditionnels ou encore au moyen de toute autre plateforme.

Si un(e) athlète ou un(e) participant(e) contrevient à la Règle 50 et à la Charte olympique, chaque incident sera étudié par son comité national olympique respectif, la fédération internationale respective et le CIO et des mesures disciplinaires seront imposées au cas par cas, au besoin.

BIOGRAPHIE

Hollie Duncan

Hollie Duncan est double championne nationale canadienne de curling au niveau universitaire (USPORTS, autrefois appelé SIC) et médaillée d’argent aux Jeux mondiaux universitaires de 2009. Son équipe a remporté les championnats provinciaux de 2018 et a représenté l’Ontario au Tournoi des cœurs Scotties de 2018. Elle continue de concourir sur le circuit du World Curling Tour et est capitaine d’Équipe Duncan, qui représente le Royal Canadian Curling Club de Toronto.

Outre sa passion pour le curling, Hollie détient un baccalauréat ès arts en kinésiologie de l’Université Wilfrid-Laurier et un diplôme en droit de l’Université Western. Elle travaille actuellement comme rédactrice de décisions au Royal College of Dental Surgeons of Ontario (Collège royal des chirurgiens dentistes de l’Ontario).

Hollie a été bénévole à différents tournois de curling de bienfaisance, stages de curling et camps de curling. En plus de siéger au conseil d’administration d’AthlètesCAN, elle est également membre du conseil d’administration du Wilfrid Laurier Hall of Fame.

Filed in: