AthlètesCAN exhorte le conseil municipal de Calgary à préserver la candidature de Calgary pour 2026 et à poursuivre le processus de plébiscite

30 octobre 2018 (Ottawa, Ont.) – AthlètesCAN est extrêmement déçu par la motion du comité d’évaluation recommandant de mettre fin au processus de candidature pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2026 et d’annuler le plébiscite du 13 novembre après que les trois niveaux de gouvernement n’aient pas réussi à obtenir un résultat positif suite aux négociations sur le financement qui ont eu lieu lundi. Nous exhortons les membres du conseil municipal à reconsidérer cette possibilité et à ne pas annuler le plébiscite du 13 novembre.

En tant que voix collective des athlètes d’équipes nationales du Canada, nous avons une compréhension intime de la valeur de cet événement rassembleur - grâce aux performances inspirantes et à l’infrastructure de premier ordre des Jeux de 1988 à Calgary, ainsi qu’à la fierté nationale généralisée suscitée par les Jeux de 2010 à Vancouver. Unir les Canadiens grâce au pouvoir du sport : notre pays, nos villes hôtes et nos provinces et, plus important encore, nos communautés ont énormément bénéficié de ces Jeux de nombreuses façons, tangibles et intangibles.

« J'ai passé 10 ans de ma carrière à vivre et à m'entraîner dans les sites historiques des Jeux olympiques de Calgary. Moi-même et de nombreux autres athlètes de l'équipe nationale avons déménagé à Calgary, en particulier parce que la ville avait fait un travail remarquable pour garder ces sites non seulement utilisables, mais aussi actuels pour répondre à nos besoins, la prochaine génération d'Olympiens », a déclaré Allison Forsyth, qui a participé à deux Jeux olympiques en ski alpin. « J'ai eu accès aux meilleures infrastructures du pays. Calgary 2026, 38 ans plus tard, est une occasion pour nos futurs athlètes olympiques et paralympiques de participer à une occasion unique – des Jeux olympiques chez eux. Les Canadiens seraient témoins de l’esprit et de l’inspiration qui imprègnent le pays hôte et les générations futures auraient l’occasion d’utiliser et de bénéficier du legs des Jeux de 2026 pendant 38 autres années. »

« En 1988, j’étais assis dans mon salon à Drinkwater, en Saskatchewan, et j'ai vu Elizabeth Manley inspirer un pays. J'avais huit ans et je venais tout juste de commencer à jouer au water-polo », a déclaré l'Olympien Robin Randall. « Les Jeux olympiques de 1988 et Mme Manley m'ont fait rêver qu'un jour, je pourrais moi aussi représenter le Canada sur la scène mondiale. Originaire d'une ville de 60 habitants, j'ai vécu une vie que n'aurait jamais pu imaginer le jeune homme que j’étais à l’époque. Je me suis entraîné dur et j'ai travaillé encore plus fort en compétition, me rendant dans plus de 30 pays pour exercer mon métier de gardien de but pour Équipe Canada. Grâce à un travail acharné, un peu de chance et un rêve inspiré par ces Jeux au Canada, je suis allé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008. Les Jeux ont changé ma vie, en 1988, en 2008 et tous les jours depuis. Je demande aux personnes au pouvoir de donner une chance à la prochaine génération de rêveurs. »

« J'ai vu le Canada changer pour le mieux en accueillant les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver », a déclaré Mercedes Nicoll, qui a pris part à quatre Jeux en planche à neige. « J'ai vu un pays se rassembler pour célébrer, ouvrant nos yeux collectifs sur les possibilités et le potentiel de notre nation et de notre peuple. L’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2026 alimenterait une fois de plus la fierté canadienne dans les collectivités d’un bout à l’autre du pays et inspirerait la prochaine génération d'athlètes et de modèles.

« Garder le sport à l'avant-plan est de la plus haute importance pour aider les Canadiens à rester heureux et en santé. Ces Jeux seraient une grande victoire pour notre pays. »

Pour les jeunes d'aujourd'hui et la prochaine génération, l'organisation des Jeux de Calgary 2026 aurait des répercussions pour des années à venir, alors que la participation au sport et à l'activité physique continue de diminuer, que l'infrastructure sportive de notre pays continue de s'affaiblir et que nos communautés ont moins d’occasions de se rassembler afin de célébrer ce que signifie être Canadien. Nous devons saisir cette occasion.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements : 

Ashley LaBrie 
Directrice générale 
AthlètesCAN 
613-526-4025
[email protected]
www.athletescan.com

 

Filed in: