Témoignages

 

 

Erica Wiebe, Lutte

En 2017, Erica Wiebe, championne olympique de lutte en 2016, a reçu la bourse de 5 000 $ du Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors par l’entremise d’AthlètesCAN. 

« Le fait de gagner la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2016 a été l’aboutissement d’années de mise au point de chaque facette de la performance et le résultat d’une approche quotidienne téméraire », a dit Mme Wiebe. « J’ai été humblement touchée par ma performance, mais je voulais continuer à repousser mes limites. Grâce à l’appui généreux du Groupe Investors, je suis en mesure de poursuivre avec confiance ma quête de l’excellence, car les réalités financières du sport amateur sont amoindries. Je suis particulièrement reconnaissante du soutien du Groupe Investors au cours de la dernière année, car il m’a permis de défendre ma médaille d’or aux Jeux du Commonwealth de 2018. Je m’efforcerai maintenant de le faire, une fois de plus, en 2020 à Tokyo. » 

Audrey Lacroix, Natation

En 2015, la nageuse Audrey Lacroix, double olympienne et championne des Jeux du Commonwealth de 2014 furent un des 20 récipiendaires d’une bourse de 5000 $ versée par le Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors par l’intermédiaire d’AthlètesCAN.

« La bourse du Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors m'a apporté une aide précieuse qui a contribué à ma qualification pour les Jeux de 2016 à Rio. Cette bourse m'a permis de me préparer pour les Jeux olympiques sans faire de compromis, en gardant le focus sur mon entraînement et mes performances, explique Audrey. La vie d'athlète de haute performance implique parfois des choix difficiles, mais grâce au Groupe Investors et à AthlètesCAN, j'ai été en mesure de prendre les meilleures décisions pour mes performances sans que l'aspect financier limite mes options, ajoute-t-elle. Il est aussi remarquable que cette bourse soit attribuée en tenant compte de l'implication sociale des athlètes et de leur désir de redonner à la communauté, récompensant ainsi des athlètes qui contribuent et inspirent les gens au-delà de leur sport. »

Kyle Jones, Triathlon 

En 2015, le triathlonien Kyle Jones, olympien en 2012, furent un des 20 récipiendaires d’une bourse de 5000 $ versée par le Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors par l’intermédiaire d’AthlètesCAN.

« Viser un objectif ambitieux comme les Olympiques occasionne de gros défis et la route du succès est souvent longue et ardue, affirme Kyle. En tant qu’athlète, vous devez vous consacrer au processus, travailler fort et ne jamais cesser de croire. Quand des organisations comme le Groupe Investors et AthlètesCAN viennent à vous, partagent votre vision et votre passion d’atteindre l’excellence et investissent en vous, tout est possible. Je suis extrêmement chanceux d’avoir été récipiendaire d’une bourse du Fonds d’athlétisme amateur Groupe Investors ces deux dernières années menant aux Jeux de 2016 à Rio et je ne pourrais suffisamment remercier cet organisme pour sa généreuse contribution à mon rêve olympique, ajoute-t-il. Il existe très peu de programmes qui versent des sommes importantes directement aux athlètes. Je remercie sincèrement toutes les personnes qui œuvrent pour assurer l’existence de ce Fonds. »

Karine Thomas, Natation artistique

En 2014, la nageuse olympique de nage synchronisée Karine Thomas figurait parmi les 20 bénéficiaires d’une bourse du Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors d’une valeur de 5000 $ offerte par l’entremise d’AthlètesCAN. 

« Très peu d’organisations oeuvrent sans relâche pour aider les athlètes canadiens tels que le font AthlètesCAN et le Groupe Investors, a indiqué l’athlète qui se prépare à participer aux Jeux panaméricains de 2015. Leur générosité et leur engagement envers le sport amateur au Canada ont fait une énorme différence dans ma vie et dans celle de nombreux athlètes canadiens. Alors que je me prépare pour les Jeux panaméricains à Toronto, je ne peux m’empêcher d’être reconnaissante de leur encouragement et du fait qu’ils ont cru que j’allais un jour réaliser mon rêve de remporter une médaille, dit Karine. Leur appui m’a permis de me concentrer uniquement sur mes objectifs, soit l’entrainement, la récupération et me mesurer aux meilleurs athlètes du monde, et de le faire sans soucis financiers, comme y sont confrontés de nombreux grands athlètes canadiens quotidiennement. Lorsque je serai à Toronto cet été et en route vers Rio, je saurai que des organisations comme AthlètesCAN et le Groupe Investors seront là pour m’appuyer tout au long de mon parcours. »

Meagan Duhamel, Patinage artisitique 

En 2013, la patineuse artistique en couple olympique  Meagan Duhamel fut l’une des 20 bénéficiaires qui reçurent une bourse de 5000 $ du Fonds d’athlétisme amateur par l’entremise d’AthlètesCAN.

« Le Groupe Investors et AthlètesCAN ont joué un rôle très important dans ma carrière de patineuse internationale, dit Meagan. Pour être une athlète accomplie, il faut faire preuve de dévouement et de détermination, travailler très fort et obtenir de l’aide financière! Le Fonds d’athlétisme amateur Équipe Groupe Investors a allégé mon fardeau financier pendant que je m’entrainais pour les Olympiques de Sochi, où j’ai remporté une médaille d’argent. Les athlètes canadiens ont besoin d’une aide financière directe et le Groupe Investors apporte un soutien extraordinaire chaque année à de nombreux athlètes. Merci beaucoup, je suis très reconnaissante de faire partie de votre équipe! »

Annamay Pierse, Natation

« Il faut une somme incroyable de détermination, de concentration et d’effort pour devenir un athlète de niveau mondial, confie Annamay Pierse, nageuse olympique et détentrice d’un record mondial. Compte tenu des heures que vous devez consacrer à l’entraînement et ensuite à la récupération, vous n’avez pas grand temps pour autre chose et encore moins pour un emploi, ajoute-t-elle. C’est vraiment emballant de recevoir un appui comme celui du IG Gestion de Patrimoine et d’AthlètesCAN qui fournissent un soutien direct aux athlètes du Canada. Si nos athlètes obtiennent des succès croissants, c’est parce qu’on élimine le fardeau financier que portent tant d’entre eux et qu’on leur donne la chance de ” faire ce qu’ils ont à faire “. Le Fonds d’athlétisme amateur IG Gestion de Patrimoine m’a permis de donner tout ce que je pouvais durant mon aventure olympique. Je suis véritablement reconnaissante d’avoir été ainsi appuyée. »     

Andréanne Morin, Aviron

« Je suis extrêmement reconnaissante de la bourse du Fonds d’athlétisme amateur IG Gestion de Patrimoine 2011 que j’ai reçue par l’intermédiaire d’AthlètesCAN, confie Andréanne Morin, rameuse olympique. Ma décision de suspendre mes études et mes emplois à temps partiel en 2010 pour réintégrer l’équipe nationale d’aviron fut facile à prendre compte tenu de la passion que j’entretenais encore pour mon sport mais c’était plus difficile d’imaginer le style de vie que je mènerais en tant qu’athlète mature qui s’entraîne à temps plein, ajoute-t-elle. Grâce au Fonds GI, j’ai pu me libérer d’une certaine pression financière, créer un environnement de vie positif pour moi-même et garder le cap sur mes objectifs en vue des prochains Jeux de Londres. Comme j’ai remporté une médaille d’argent aux Championnats du monde de 2010 et de 2011, je ne laisse rien au hasard et je porte beaucoup d’attention aux détails qui pourront influer sur notre performance et permettre à l’équipe canadienne du huit féminin de devancer ses rivales. Je remercie le Fonds GI de m’avoir appuyée et j’espère faire la fierté de tous les Canadiens et Canadiennes cet été à Londres! »

Jon Montgomery, Skeleton

En 2009, un athlète de skeleton figurait parmi les 20 récipiendaires des bourses Fonds d’athlétisme amateur IG Gestion de Patrimoine d’une valeur de 5000 $ chacune octroyées par le biais d’AthlètesCAN. Étant donné que cet athlète se préparait aux Jeux olympiques de Vancouver/Whistler, il avait dû mettre de côté ses ambitions professionnelles et quitter son emploi pour se concentrer sur l’entrainement à plein temps.

« Il existe très peu de programmes qui versent des fonds directement aux athlètes et nous aident à payer nos factures mensuelles », déclare Jon Montgomery, champion de skeleton aux Olympiques de 2010. « Cette bourse allège le fardeau financier occasionné par les dépenses personnelles et elle a un effet en chaine très large sur la vie d’un athlète. Lorsque tu gagnes une médaille d’or par sept centièmes de secondes comme je l’ai fait à Whistler, tu ne peux pas vraiment dire d’où vient cette différence. Peut-être que la générosité du IG Gestion de Patrimoine et le désir d’avoir un impact sur le sport amateur canadien m’ont procuré un avantage et ont amélioré ma performance, permettant ainsi au Canada de remporter sa 100e médaille d’or olympique. Je suis extrêmement reconnaissant. »

Anna Rice, Badminton

En tant que tenante du titre de championne nationale de badminton et de joueuse classée au premier rang en Amérique du Nord, Anna Rice, qui est aussi cinquième au monde dans les classements des Jeux du Commonwealth, est bien en voie de s’approprier une place au sein de l’équipe qui participera aux Jeux du Commonwealth de 2010 à Delhi, en Inde. 

« Je me sens extrêmement privilégiée d’avoir reçu deux bourses [2008 et 2009]. Cela m’a énormément aidée à poursuivre mes objectifs sportifs. Mais ce que j’admire réellement de ce prix est qu’il n’est pas remis uniquement à des athlètes ayant remporté des médailles d’or dans le monde. Il s’adresse aussi aux athlètes des sports plus petits qui font silencieusement une différence dans leur communauté ce qui, selon moi, est tout aussi important pour le sport dans notre pays que de remporter des médailles d’or. »

Carol Huynh, Lutte

Comme elle n’avait pu participer aux Jeux olympiques de 2004, la lutteuse Carol Huynh tenait à compétitionner pour l’équipe du Canada à Beijing. En 2006, elle déménagea de Vancouver à Calgary, laissant derrière elle famille et amis et interrompant ses études universitaires, afin de se concentrer exclusivement sur son entraînement et de se consacrer le plus complètement possible à ses rêves olympiques.

« Avec l’aide et le soutien d’AthlètesCAN et du IG Gestion de Patrimoines, j’ai pu atteindre mes aspirations olympiques et ma famille a pu partager mon succès aux Jeux d’été de 2008 à Beijing, a déclaré Carol. Mon père, qui est né en Chine, de même que ma famille ont pu se rendre à Beijing pour m’encourager des gradins lorsque j’ai remporté une médaille d’or pour le Canada. C’était un rêve devenu réalité et une réalité d’autant plus extraordinaire qu’une grande partie de mon système de soutien, dont mon mari, mes parents et mes sœurs, a pu participer à cette expérience inouïe. Je n’oublierai jamais que ma famille était présente lorsque j’étais debout sur le podium aux Jeux olympiques. »

Jason Dunkerley, Para-Athlétisme

En 2005, un accident de voiture a failli mettre fin à la carrière du coureur aveugle Jason Dunkerley. Grâce à la bourse que lui a octroyé le IG Gestion de Patrimoine en 2006, Jason a réussi à se concentrer sur sa réadaptation et en 2007, il a décroché deux médailles d’or aux Jeux Para-panaméricains. Voici comment la bourse du IG Gestion de Patrimoine l’a  aidé :

Je suis un coureur de demi-fond aveugle. Je dois donc compter sur d’autres coureurs pour me guider et m’aider à m’entraîner suffisamment pour participer aux compétitions. Même si j’ai la chance de pouvoir m’entraîner avec un groupe de partenaires dévoués dans notre club d’athlétisme ici à Ottawa, mon guide principal, avec qui je m’entraîne depuis 1998, habite à Toronto.

Au début de l’année 2006, alors que je joggais avec un copain, j’ai été heurté par une voiture. Cet accident m’a laissé avec une fracture du crâne et la jambe droite cassée. Heureusement, je me suis concentré sur la réadaptation de ma jambe par la physiothérapie et la massothérapie tout en travaillant à temps partiel. Grâce à cette réadaptation et à un entraînement soigné, j’ai pu lentement retrouver la forme nécessaire pour courir comme avant.

Être nommé récipiendaire de la bourse du IG Gestion de Patrimoine m’a permis de me concentrer sur ma réadaptation après l’accident, tout en travaillant seulement deux jours par semaine. De plus, elle m’a aussi permis de me rendre régulièrement à Toronto pour m’entraîner avec mon guide principal. Mon corps a très bien réagi à l’entraînement et aux traitements, fort heureusement. En juillet 2006, mon guide et moi nous sommes qualifiés pour représenter le Canada aux épreuves de 800 mètres et de 1500 mètres (athlètes aveugles) aux Championnats du monde IPC, qui eurent lieu à Assen, en Hollande. Nous avons remporté la médaille d’or à ces deux épreuves. Je crois que nous avons tiré profit d’excellentes tactiques de course dans les deux cas, car je n’étais pas au meilleur de ma forme après avoir manqué plusieurs heures d’entraînement en raison de mon accident. Cependant, je crois que notre succès a confirmé que je n’étais plus un athlète en réadaptation : j’étais vraiment de retour au jeu.

Je suis très reconnaissant envers le IG Gestion de Patrimoine et AthlètesCAN, qui s’efforcent de souligner les efforts de nombreux athlètes et qui les aident lorsqu’ils en ont réellement besoin. Ma bourse fut essentielle à ma récupération et à mon retour à la course. L’an dernier, après les Championnats du monde IPC, mon guide et moi avons connu la meilleure saison de notre carrière. Nous avons établi deux nouveaux records canadiens et para-panaméricains au 800 mètres et au 1500 mètres (athlètes aveugles) et, nous avons décroché des médailles d’or aux deux courses lors des Jeux Para-panaméricains à Rio de Janeiro, en août dernier.

Jason Parker, Patinage de Vitesse

Le patineur de vitesse Jason Parker reçu une bourse du IG Gestion de Patrimoine en 2005 et en 2006, ainsi qu’une médaille d’argent à Turin. Voici comment la bourse l’a aidé à réaliser son rêve :

« Deux semaines avant de recevoir la bourse IG Gestion de Patrimoine, j’apprenais que le gouvernement ne m’aiderait plus financièrement. À la place du chèque de 4500$ qui devait arriver d’un jour à l’autre, j’ai reçu un courriel m’annonçant qu’on ne m’enverrait pas un sou !

C’était une année olympique et j’étais extrêmement stressé : je me demandais comment j’allais payer mon loyer et ma nourriture, et continuer à m’entraîner comme je devais le faire. Puis, j’ai reçu la bourse du IG Gestion de Patrimoine. Elle m’a vraiment sauvé la vie ! Si on ne m’avait pas accordé cette bourse, j’aurais dû passer de nombreuses heures supplémentaires à mon travail pour payer les comptes et je n’aurais pas pu me concentrer sur mon entraînement. Aujourd’hui, j’ai une médaille d’argent et j’ai enfin réalisé mon rêve !

Après avoir consacré 20 années de ma vie à mon sport, dont 12 ans au sein de l’équipe nationale, il est bon de voir qu’il existe des entreprises comme le IG Gestion de Patrimoine qui ont les athlètes à cœur. Merci au IG Gestion de Patrimoine de m’avoir aidé quand j’en avais vraiment besoin ! »